La construction écologique en Guyane !

La construction cologique en Guyane
2318-10.JPG
_MG_9457.jpg
GARDEL_MG_5255.JPG
_MG_9023.jpg

Accès adhérents

Accueil Vie de l'association News en vrac Newsletter AQUAA du 19-03-07

News en vrac

Newsletter AQUAA du 19-03-07

Signature du décret sur la performance énergétique des bâtiments existants :
Instaurer des obligations de performance énergétique pour les bâtiments de plus de 1.000 mètres carré (m2) qui font l'objet d'importants travaux de réhabilitation: telle est la principale mesure du décret sur la performance énergétique des bâtiments existants qui a été signé mardi 13 mars par le ministre en charge du logement Jean-Louis Borloo et le ministre en charge de l'industrie Jean-François Loos. Ce décret, qui devrait être publié au cours des prochains jours, prévoit une application de cette obligation au 1er avril 2008 et fait suite à la loi sur l'énergie du 13 juillet 2005 qui transcrit en droit français la directive européenne 2002/91/CE. Cette réglementation contient d'autres mesures, comme des exigences de performances minimales imposées lors d'opérations moins importantes comme le remplacement des fenêtres ou l'isolation thermique. Par ailleurs, la nouvelle réglementation prévoit que les systèmes de climatisations ne soient utilisés que lorsque la température atteint 26°C.

Bientôt des précisions sur le tarif de rachat du photovoltaïque :
Elles sont attendues par tous les industriels depuis le 26 juillet 2006, date de publication au Journal officiel de l’arrêté du 10 juillet 2006 fixant les conditions de rachat de l’électricité produite par les installations photovoltaïques. A l’époque, François Loos, ministre en charge de l’industrie, a fait un beau cadeau aux professionnels du secteur: outre un tarif de base de 30 centimes d’euro par kilowattheure produit (kWh) pour la métropole (hors Corse), le gouvernement a décidé d’ajouter une «prime» de 25 centimes d’euro par kWh «dans le cas où les équipements de production d'électricité photovoltaïques assurent également une fonction technique ou architecturale essentielle à l'acte de construction.» Une annexe détaille les 6 équipements qui répondent aux critères de la prime (1).
Mais cette annexe ne suffit pas aux industriels du solaire. Pour démarrer leurs travaux, ils ont besoin de davantage de lisibilité sur les conditions de rachat. Une lisibilité qui va prendre la forme d’une circulaire précisant tous les produits éligibles. Selon le ministère chargé de l’industrie, sa publication est «une affaire de semaines, voire de jours.» Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) vient de rendre ses propositions. Le ministère se déclare favorable à la grande majorité. «Pour un ou deux produits, toutefois, le taux de retour sur investissement serait de 30 à 40% au lieu de 10% dans la plupart des cas, précise-t-on au ministère. On devrait donc les refuser: ils favoriseraient le solaire par rapport aux autres sources d’énergie renouvelable.»
(1) Toitures, ardoises ou tuiles conçues industriellement avec ou sans support; brise-soleil; allèges; verrières sans protection arrière; garde-corps de fenêtre, de balcon ou de terrasse; bardages, mur rideau.

Guyane : le barrage favorise l'intoxication au mercure
L'un des plus gros barrages de France a été construit en Guyane, en 1994, pour alimenter la base aérospatiale de Kourou. La forêt tropicale immergée dans le bassin de rétention s'est dégradée, privant l'eau de son oxygène sur 25 mètres de profondeur. Les chercheurs du CNRS ont découvert que ce milieu favorisait l'intoxication au mercure du milieu naturel, de la chaîne alimentaire et au final, de l'Homme.

Article France-Guyane du 19 mars 2007 sur l'IUFM :
Article france-guyane IUFM
 
Site internet financé par la Région Guyane
Tous droits réservés - Informations légales & techniques
Haut de page